• poeme breton

    Objet: Poème breton

    La nuit était noire
    La lune était blanche
    Nous étions seuls
    Elle et moi
    Sa peau si douce
    Ses yeux si bleus
    Je savais ce quelle
    Attendait de moi.
    Je lui dis de se calmer
    De ne pas se rebeller.
    Je fis courir ma main
    Doucement sur ses reins.
    Je n'y connaissais rien
    Mais je fis de mon mieux
    Pour placer mes doigts
    Délicatement entre ses seins.
    Je me souviens de ma peur
    De l'excitation de mon coeur
    Jusqu'à ce moment béni
    Où ma honte s'enfuit.
    Après quelques Hisse et Han !
    Il ne fallut pas longtemps
    Pour qu'en un jet puissant
    Jaillisse le liquide blanc.
    Enfin j'avais réussi
    J'étais un homme à présent
    C'était la toute première fois cet automne...
    Que je trayais une vache Bretonne !



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :