• La chevelure au vent ,
    Elle allait intrépide
    Vers le gouffre écumeux hurlant
    A ses pieds nus,
    Et l'ivresse du bruit ,
    Dans ses yeux ingénus,
    Lui masquait les dangers
    De la vague rapide .

    Tout son être vibrait
    Au vacarme splendide
    Sans souci des périls
    A cet âge inconnu,
    Frissonnant aux embruns
    Du grand Large venus
    Avec la Mort sournoise,
    Implacable et stupide.

    Puis, dans un grondement
    Du récif ébranlé
    Sous son linceul d'écume
    Elle avait appelé,
    De quelques faibles cris
    De colombe blessée...

    Mais l' enfant qui croyait
    Ne pas être entendu
    Vit Dieu même penché
    Sur sa lèvre glacée,
    Répondre en souriant
    A l ' appel éperdu.

    votre commentaire
  • Entre toute autre chose,
    J'aurai du m'arrêter, faire une pause,
    Mais j'étais trop pressé,
    N'aurait-on pas pu attendre un été ?
    Erreur fatale,
    J'aurai du t'écouter
    Je ne dissociais plus l'bien du mal.

    Car j'étais sur la route
    Toute la sainte journée,
    J'n'ai pas vu le doute en toi s'immiscer,
    J'étais sur la route,
    Toute la sainte journée,
    Si seulement j'avais pu lire,
    Dans tes pensées.

    J'avais perdu l'habitude
    Le sentiment profond de solitude,
    Je n'm'aperçevais pas,
    Que tu étais derrière chacun de mes pas.
    Erreur fatale,
    Vient le temps des regrets,
    Je me noie dans un verre de larmes.

    Car j'étais sur la route
    Toute la sainte journée,
    J'n'ai pas vu le doute en toi s'immiscer,
    J'étais sur la route,
    Toute la sainte journée,
    Si seulement j'avais pu lire,
    Dans tes pensées.

    J'ai fait mon malheur,
    Car j'étais sur la route...

    votre commentaire
  • Rien, rien ne doit jamais
    Te forcer à rester
    Ne fuis pas la vérité
    Non, ne change jamais
    L'amour en amitié
    Viens je vais t'aider

    Regarde-moi bien en face
    Il faut que tu t'y fasses
    Regarde-moi bien en face
    tu vois tu ne m'aimes plus
    Personne, personne ne t'en veut
    Ça fait partie du jeu, tu sais
    Je saurai faire semblant
    D'être, d'être fort
    Blasé, indifférent
    Fais ce que tu dois
    Je suis prêt, vas-y je sers les dents
    Regarde-moi bien en face
    Il faut que tu t'y fasses
    Regarde-moi bien en face
    tu vois tu ne m'aimes plus

    votre commentaire
  • Je l'ai emmenée au bout du monde
    En Concorde en quelques secondes
    Je lui ai dit que je l'aimais
    Elle m'a dit moi j'aimerais rentrer

    C'est à n'y rien comprendre,
    Je dois sûrement mal m'y prendre

    Car, elle s'ennuie...
    Elle s'ennuie... c'est ainsi
    Elle s'ennuie
    Quoi que je dise, quoi que je fasse

    Je l'ai couverte de fourrures
    De bijoux, de parures
    On a dormi dans des palaces
    Toujours, toujours en première classe

    Mais je voudrais bien comprendre,
    Je dois sûrement mal m'y prendre

    Car, elle s'ennuie...
    Elle s'ennuie... c'est ainsi
    Elle s'ennuie
    Quoi que je dise, quoi que je fasse

    Vous me direz probablement
    Qu'il faut l'aimer tout simplement
    Je ne suis pas si bête, j'ai essayé avant

    Elle s'ennuie...
    Elle s'ennuie... c'est ainsi
    Elle s'ennuie
    Quoi que je dise, quoi que je fasse

    votre commentaire
  • Je suis encore devant chez toi et j'attends
    Je me demande encore pourquoi je fais semblant
    Tu es si patiente avec moi il serait temps
    Que je me décide à faire ce pas en avant

    Non je passais comme ça
    Rien de formel en soi
    Je mens comme je respire
    Comme je respire

    Un autre jour je suis le même, tu m'attends
    De nouveau je prend la peine d'être distant
    Mais il est l'heure dans mon coeur bout le sang
    Cette fois les dieux sont avec moi, je le sens

    Non je passais comme ça
    Rien de formel en soi
    Je mens comme je respire
    Comme je respire

    Il s'est passé dans ma vie
    Quelque chose de troublant
    Je vois clair aujourd'hui
    Tout me semble évident

    Non je passais comme ça
    Rien de formel en soi
    Je mens comme je respire
    Comme je respire
    Non je passais comme ça
    Rien de formel en soi
    Je mens comme je respire
    Comme je respire

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique