• D'Eliphas 2

    "J'ai quitté, il y a bien longtemps,
    Le Royaume de la lumière,
    Pour me blottir dans celles des Ombres.

    Car la lumière aveuglante,
    Caché en son sein,
    D'amère déception.
    Derrière cette vive lumière.

    Ce caché des monssauts de mensonge, de préjugé, d'êtres faux.
    Car la lumière nous tromper.
    Tout nous semblé beau et merveilleux,
    L'imperfection ne pouvait existé.

    Mais...Ho !!! Comme je fus surprit de voir que toute cette splendeur,
    Caché son jeu.
    Ceux qui ne voulait suivre le troupeau,
    Etait rejeter.
    Poussé dans les limbes et subissait, de multiples tortures.

    Ces hommes "parfait" était leur bourreau.
    Les affligeant de milles mots.
    Pour essayer de purifier leur "monde",
    De leur larme et de leur sang.

    Il exorcise les lieux,
    Pour qu'encore, les mensonges soient voilés.
    Que la lumière ce fasse plus vive encore,
    Pour que nul ne voit la vérité.

    J'ai fuit à temps cette univers.
    Avant que mon âme ce perde dans la folie.
    L'ombre m'a accueillit comme un frère,
    Ne me posant nul question,
    M'acceptant tel que j'était.

    Certes cette noirceur est imparfaite !
    Chaotique et bouleversé,
    Traversé de multiple angoisse et chagrin.

    Mais de cette obscurité,
    Née la vérité.
    Car tout est à nue et rien n'est camouflé.
    Tous on leur place avec nous,
    Tous, trouve leurs bonheurs.

    Certes la plénitude n'est point de mise ici,
    Mais rien n'est caché.
    Et nous pouvons librement,
    Sans contrainte aucune,
    Et sans barreau qui nous entrave."


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :