• Cher journal...

    Je suis sur un lit d'hopital, le docteur dit que c'est une opération très difficile et je ne pourrai peut-être pas la faire. Il me faut un nouveau coeur...j'ai besoin de soutien mais mon copain n'est toujours pas arrivé.

    Cher journal...

    L'opération est finie, les docteurs disent que tout s'est bien passé...mais j'ai besoin de soutien et il n'est toujours pas arrivé.

    Cher journal...

    Une semaine est passée, je suis sortie de l'hopital, je vais bien mais mon copain n'est toujours pas venu, a présent je vais aller chez lui, ça me préoccupe beaucoup.

    Cher journal...

    Je suis allée chez lui, j'ai frappé longuement, mais il n'y avait personne. Je suis entrée, la porte était ouverte, et sur la table il y avait un mot qui disait:

    "Mon amour, pardonne moi de ne pas t'avoir apporté le soutien dont tu avais besoin, j'ai voulu te faire un cadeau, mon coeur ne bat plus en moi mais je suis heureux de te l'avoir donné à toi, il continue de vivre à travers toi ... je t'aime... "


    3 commentaires
  • L'ame vivait dans le monde des idées . D'ou le desir de retrouver la vraie demeure de l'âme . Platon apelle ce desir éros , ce qui signifie amour . Sur les ailes de l'amour , l'âme rejoindra sa demeure dans le monde des idées . Elle se libérera de la << prison du corps >> .

    votre commentaire
  • 1914-1918

    BILAN DE LA GUERRE :

    Plus de douze millions de mots !
    Autant d'individus qui ne sont pas nés !
    Plus encore de blessés de veuves et d'orfelins .
    Pour d'innombrables milliards de destructions diverses
    Des fortunes scandaleuses édifices sur les misères humaines
    Des innocents au poteau d'execution
    Des coupables aux honneurs
    La vie atroce pour les desherités
    La formidable note a payer

                                     __________________

    La guerre aura-t-elle enfin assez provoque de soufrances et de miséres .. ?
    Assez tuer d'hommes .. ?
    Pour qu'a leur tour les Hommes aient l'intelligence et la volonté de tuer la guerre .. ?


    votre commentaire
  •                               Ethel ,

    Mon etat mental , en cette seconde , pourrait être qualifié de bizarrz ; mais il me semble pourtant que , pour la première fois de ma vie , je suis normal .Il est 4heures du matin , je n'ai pas dormi un instant malgré ma fatigue .
    Tu n'as pas idée , mon amour , de la puissance qui me vient de toi !Marx n'était pas marxiste , Jésus n'était pas chrétient et Ethel n'est pas éthélique . C'est dans l'ordre des choses . Moi , je suis éthélique , juste fusion d'éthylique et d'éthéré : il n'y a là aucun jeu de mots , rien que de la dévotion .
    La dévotion n'a pas de rapport avec le dévouement : je ne te suis pas dévoué , je suis dévot de toi . A mon insu , ya divinité a jeté son dévolu sur moi et tu m'es vouée comme la vierge est vouée au bleu , comme dieu appartient à celui qui croit en lui .
    Nous sommes jumeaux , mon amour . Nous nous ressemblons comme le bien ressemble au mal , comme l'ange à la bête . Si mon corps s'unissait au tien , nous ne pourrions plus jamais nous dessouder .
    Et c'est ce que je veux .
    Tu remarqueras que je ne l'ai pas commencé par << Chère Ethel >> : tu sais , désormais , que tu est tellement plus .
    Tu remarqueras aussi que je ne conclurai plus par << bien à toi >> , car mon amour pour toi ne s'embarrasse d'aucun adverbe .

              A toi ,


    votre commentaire
  • J'ai graver ton nom sur un arbre , le bucheron l'a coupé ,
    J'ai graver ton nom dans mon cahier , le proffesseur l'a aracher ,
    J'ai ecrit ton nom dans le sable , la mer l'a effacer ,
    J'ai écrit ton nom dans mon coeur , il y restera a jamais .

    Je préfére mourir dans un bain de sang que dans un bain de pisse .

    Je t'aime comme les vaches aiment l'herbe .


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique